Principes et fonctionnement

Principe général : Le biofeedback

Le biofeedback est une discipline qui permet d’avoir un retour d’information sur une fonction biologique de notre corps (rythme cardiaque, rayonnement électromagnétique…), normalement inconsciente. Il part du principe que les émotions et les pensées ont un impact sur les fonctions de notre organisme.

Grâce à l’étude et à la compréhension des interactions entre le corps et l’esprit, le patient peut prendre conscience de certaines de ses fonctions physiologiques, les moduler volontairement et ainsi influencer durablement son comportement. Il reprend ainsi le contrôle de son corps, ce qui peut améliorer son état de bien être, diminuer son stress et approfondir sa compréhension de ce qu’il vit.

 

Principe du LVA

Quand nous entendons une voix grave, nous le ressentons dans le bas du corps. Inversément un son aigu fera davantage vibrer la tête. De même, lors d’une émotion, nous mettons une partie du corps en tension (par ex: la peur au ventre). Partant de ces simples constats, nous avons pu établir une corrélation entre des vibrations à certaines fréquences, des émotions, des schémas de pensées et des parties du corps. 

En mesurant le rayonnement électromagnétique en ultra basse fréquence ( de 1 à 22000 Hz) d’une personne, le LVA peut déduire quel est l’état d’esprit conscient et inconscient d’une personne.  En, effet, dans le système LVA, chaque fréquence correspond à une partie bien précise du corps et la qualité de la fréquence (forme d’onde, amplitude…) à un ressenti dans le corps, un état émotionnel ou un schéma de pensée particulier.

Le LVA est ainsi un système quantique qui travaille en psychophysique, une vieille discipline qui étudie le rapport entre une mesure physique et sa sensation dans le corps. Cette relation passe par la propagation de l’onde sonore stationnaire qui occupe la totalité du corps, c’est la Kundalini de la tradition védique. Par conséquent, le LVA n’est pas un appareil de mesure des organes, mais bien de ce flux d’énergie particulier, les organes étant indiqués juste pour donner une idée de l’endroit dans le corps (organe le plus proche de la concentration de l’onde sur le parcours de la Kundalini). Ainsi un problème physique à un organe n’est visible au LVA que si l’endroit a aussi une perturbation au niveau psycho-énergétique.

Le LVA comprend un petit oscilloscope piloté depuis un PC et une sonde. Le principe de fonctionnement repose sur l’émission d’un signal carré (gamme audio de 1Hz à 48kHz), récupéré par une sonde placée dans un verre ou fixée à une plaque en aluminium. Par différence entre le signal sortant et le signal rentrant, nous pouvons en déduire les fréquences de l’objet ou de la personne mesurée. Ces signaux sont traités par deux puissants algorithmes de calculs, associés au module d’interprétation puis présentés sous la forme d’une synthèse conviviale et visuelle.

Fonctionnement

Un générateur envoie vers un capteur un signal électrique extrêmement faible avec 3 fréquences bien précises et un oscilloscope connecté au capteur mesure le signal résultant. Le capteur peut être en lien avec une personne, un produit, un verre d’eau ou un lieu.

L’ordinateur acquiert le signal mesuré. Plusieurs algorithmes transforment alors le signal dépendant du temps en signal dépendant de fréquences.

Pour chaque fréquence, le LVA compare la valeur et la forme d’onde obtenue avec la personne ou le produit à la mesure neutre (prise de mesure de l’état ambiant). Ce qui lui permet d'en déduire une signature vibratoire de ce qui est mesuré. En lien avec le système d'interprétations psychologique, le LVA peut alors fournir tout une série de rapport détaillé sous plusieurs formes : textes, images, chiffre décrivant l'état psycho-énergétique d'une personne ou les informations subtiles contenues dans un produit.

 

Capture