Géobiologie avec le LVA

Illustration de l’intérêt du LVA lors d’une géobiologie - bioénergie

Je me rends dans un appartement pour une géobiologie couplée à un travail de bioénergie pour une dame qui me parle de son état en pointant les éléments suivants :

  • Pré-burn out . En congé maladie mais difficulté à déléguer et se déconnecter du boulot.
  • Envie de changer de travail et d’orientation.
  • Forte fatigue, petit garçon en bas âge.
  • Nervosité et peur liée à la proximité d’une ligne à haute tension.
  • Sensation d’angoisse et d’étranglement probablement liée à une naissance problématique avec le cordon autour du cou.
  • Impression de ne pas être comprise.
  • Frustration liée à l’envie de danser, contrariée par son père puis son mari
  • Energie en réaction ayant tendance à provoquer la résistance des autres, surtout avec la gente masculine

 

Nous avons fait une mesure LVA au début et à la fin de la séance. Au cours de celle-ci, nous avons mesuré les champs électriques et magnétiques engendrés par la ligne à haute tension.A son grand étonnement, ceux-ci se sont avérés très faibles. Nous avons alors travaillé sur la gestion des peurs provoquées par cette ligne (notamment par un travail d’ancrage), mettant en évidence leur résonance avec son état de pré-burn out.

Après avoir vérifié les autres aspects électromagnétiques (wifi,…) et telluriques de l’appartement, nous nous sommes attelés à nettoyer ensemble  l’énergie du lieu dont l’atmosphère était imprégnée d’une grande tension liée à son état.Un travail de respiration avec la personne elle-même a également pu rééquilibrer les polarités gauche/droite (voir schémas) et l’aider à contacter un apaisement qui favorisera la diffusion d’une nouvelle énergie dans le lieu.

Analyse LVA de la dame en début de séance : relevé des éléments principaux

Encadré en :

En indigo, l’information lié à la peur de la ligne électrique.

En rouge, l’information lié à l’état de pré burn out, c’est-à-dire se sentir toujours obligé de travailler et d’assumer les charges mais d’un autre côté, une partie du cerveau (Amygdale du cerveau) n’a déjà plus d’énergie. De même, elle n’arrive pas à écouter son corps qui lui dit d’arrêter.

En orange, toutes les problématiques liées au fait de subir les critiques et ne pas suivre ce qu’elle a envie de faire mais ce que les autres ont décidé pour elle.

Geobiologieii interpretation

Energie du corps

Geobiologieii rayonnement apres

En début de séance, nous observons de fortes tensions à sa droite (lignes rouges sur le schéma), liées au fait d’en faire trop, à l’idée d’obligation ainsi qu’à l’anxiété générale et la peur de la ligne à haute tension.  Même si l’impact de celle-ci est en réalité très faible, la peur qu’elle engendre, couplée avec ses soucis professionnels et sa dévalorisation aux yeux de son père et de son mari, agit particulièrement sur le côté droit et la tête .

Après la séance, apparaît sur le schéma un apaisement général (moins de lignes rouges) ainsi qu’un bien meilleur équilibre gauche/droite.

Informations apparues à la fin de la séance.

Voici les fréquences qui ont été activées, à gauche comme à droite par le travail géobiologique et bioénergétique. Elles sont obtenues par comparaison entre un résultat LVA avant et après la séance. On peut observer que beaucoup de fréquences qui étaient en état d’excitation ou avait peu d’énergie sont devenues harmonieuses, ce que le LVA interprète comme cela :

Encadré :

En orange  la personne se sent en sécurité.

En indigo, la personne maîtrise ses peurs (entre autre vis-à-vis de la ligne à haute tension)

En rouge, les diverses informations qui montrent que la personne ne se laissera plus faire.

En bleu, la personne se sent plus libre.

Geobiologieii interpretation apres

Conclusion

Dans cet exemple, le LVA a permis, en amont, de cibler les enjeux psycho-énergétiques que la personne entretenait dans sa maison.

Après un travail géobiologique et bioénergétique, la personne se sent plus ancrée ce qui lui permet d’être moins prise par ses peurs, de vivre de manière plus sereine et, dans cet état d’esprit, avoir plus de force pour changer de travail et s’affirmer par rapport au masculin.  Le LVA montre, alors, par une mesure en fin de séance, a quel point ce travail a été efficace ou pas. Cet outil permet de montrer à la personne en question de visualiser l’effet d’un changement d’état d’esprit sur le corps.